IRIlogo

L’International Republican Institute (IRI), est une organisation politique dont le siège se trouve à Washington aux États-Unis. L’IRI est informellement liée au Parti républicain et travaille ensemble avec d’autres think tanks néolibéraux et groupes d’études des affaires étrangères, ainsi que les National Endowment for Democracy. Sa source principale de financement est le gouvernement fédéral des États-Unis.

La mission déclarée de l’IRI est de « soutenir la croissance des libertés politiques et économiques, de la bonne gouvernance et des droits humains autour du monde par l’éducation des gens, des partis politiques et des gouvernements sur les valeurs et les pratiques de la démocratie

Financement :

Where does IRI get its funding?

IRI is a 501(c)(3). IRI receives its funding through grants from

– the U.S. State Department,
U.S. Agency for International Development,
– the National Endowment for Democracy,

a number of European foundations and aid agencies and other Western countries,

– and the United Nations.

Less than one percent of IRI’s funding comes from private donations. IRI does not receive any money from the Republican Party.

Le Directeur de l’ IRI est le sénateur John McCain

Les autres membres du comité de Direction sont d’illustres inconnus.

Pour l’ Eurasie, l’expert est : Stephen Nix

Eurasie

Baltique-Eurasie interparlementaire Institut de formation

Liens IRI parlementaires de la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine à leurs homologues en Lituanie pour les aider à développer les compétences nécessaires pour gouverner d’une manière transparente, réactive et efficace.

Bélarus

Travailler avec les partis pro-démocratiques de ce pays, IRI soutient les efforts pour mettre en œuvre une stratégie pro-démocratie à long terme, en combinant la participation d’enjeu électoral promotion et la diffusion de l’information.

Géorgie

IRI a continuer à former des partis politiques et non partisane offre une source fiable de données d’opinion publique. Prend également en charge IRI nouvellement élus des conseils locaux à travers le programme de STI de la gouvernance régionale.

République kirghize

IRI permet de construire des partis politiques nationales avec de solides branches régionales et, plateformes d’émission claires.

Moldavie

IRI fournit régulièrement des recherches de l’enquête à des partis politiques, les organisations civiques et les représentants du gouvernement afin de les informer des opinions et des priorités des citoyens, ainsi que pour les aider à la formulation de campagnes sur des questions spécifiques.

Russie

IRI permet Renforcer les réseaux interrégionaux de militants civiques mettant l’accent sur ​​le développement de la société civile et les institutions démocratiques. Grâce à des conférences et des formations, IRI fournit aux militants des compétences pour renforcer la société démocratique.

Ukraine

IRI forme les élus locaux dans les principes de la gouvernance démocratique et offrira de la formation sur le leadership politique efficace à travers sa jeunesse écoles de leadership politique.

    Comment l’ IRI contrôle l’ EUROPE.

Grâce à l’Initiative de partenariat européen, l’IRI a construit un réseau de contacts à la fois dans les institutions de l’Union européenne (UE) et dans les capitales individuelles des Etats membres de l’UE. Ce réseau a pris en charge le travail de l’IRI dans le monde entier et a apporté différentes perspectives et expériences sur les programmes de l’Institut.

Partenariats en Europe
Depuis le lancement du programme, l’IRI a travaillé avec la direction du Parti populaire européen et cultivé des relations de travail pratiques avec presque chacun de ses partis 72 membres – la plus grande des familles de partis de l’UE. En grande partie en raison de la participation active des membres du conseil d’administration de l’IRI, l’Institut a également développé avec succès et construit une relation de travail plus étroite avec l’Alliance des Conservateurs et Réformistes européens et ses partis membres, notamment les conservateurs britanniques.

Les résultats de ces importantes relations ont continué à se multiplier. Depuis IRI a commencé cet effort, plus de 350 Européens, y compris les Autrichiens, les Bosniaques, les Britanniques, les Tchèques, Néerlandais, les Estoniens, les Français, les Allemands, les Hongrois, les Italiens, les Lettons, les Norvégiens, Polonais, Portugais, Serbes, Slovaques, Espagnols, Suédois, et d’autres ont contribué aux programmes de l’IRI et missions d’observation électorale dans le monde entier.

Débat transatlantique sur les questions de politique

Ensemble avec le EPP’s Center for European Studies ( PPE) pour les études européennes, IRI examine les questions de politique et de défis importants aux États-Unis et de l’UE en matière d’aide étrangère avec ses partis partenaires et les fondations.

Développement de partenariats avec les fondations et instituts à travers l’Europe affiliées au parti ont également mené à une aide financière directe pour la programmation IRI, par exemple de l’allemand German Konrad Adenauer Stiftung, le Constantinos Karamanlis Institute for Democracy, la Spanish Foundation for Analysis and Social Studies Foundation et la Fondation des Etudes sociales et la Dutch Eduardo Frei Foundation néerlandaise.

De tels partenariats ont aussi été un véhicule pour la collaboration sur les activités liées à la démocratie de l’UE par le biais de l’Instrument européen pour la démocratie : European Instrument for Democracy et les droits de l’homme : Human Rights et le nouveau Fonds européen pour la démocratie : European Endowment for Democracy

C ‘est ainsi qu’on découvre une autre couche de fondations et Think thanks en dessous de la NED et l’ IRI qui en plus aide au financement des actions de l’ IRI..

Ce ne sont plus nos politiques, qui réfléchissent aux problèmes et décident ( obéissent à la CIA serait plus juste ), comme la Comission Européenne, une armée de conseillers et chercheurs, non élus. La France n’est pratiquement pas représentée.

En plus certaines fondations forment des élèves.

Le nouveau Fonds européen pour la démocratie : European Endowment for Democracy est pas mal non plus, il semble être le clône européen de la NED.

Application pratique :

Bon ce n’est pas une initiative du PPE , mais des trotskistes du PS, c’est pas mieux ! Mais voilà une façon de lutter contre un parti eurosceptique et anti OTAN. Ces gens ne vont pas travailler gratuitement, mais les fondations sont là pour payer.

Le PS lance une « cellule anti-Front National »

La direction du Parti Socialiste répond à une demande formulée il y a plusieurs mois par certains responsables du PS, selon Libération. Un «pôle ressource juridique» va être organisé pour décortiquer le travail des maires Front National. Des universitaires et des «spécialistes de l’opinion» seront réunis autour d’un «comité d’experts».

Libération explique que le premier secrétaire du Parti Socialiste Jean-Christophe Cambadélis a demandé à «Sarah Proust (…) auteure de l’ouvrage Front national : le hussard brun contre la République (éd. Le Bord de l’eau), Elsa di Méo, opposante locale au sénateur-maire de Fréjus ; et le député du Cher Yann Galut, lui aussi auteur d’un Guide anti-FN (éd. Librio)».

En cas de victoire du FN, ces organismes vont se déchainer et lâcher les biffetons pour avoir des millions de gens dans les rues, des mécontents fabriqués par les médias à la botte du système.

On ne peut même plus compter, comme en Thaïlande, sur une armée qui vire régulièrement les gouvernements corrompus, voire les députés, et prend le pouvoir pendant le temps nécessaire pour procéder à de nouvelles élections. En France on a une armée avec une majorité d’officiers pro OTAN, pro US. La patrie ils n’en ont rien à secouer, ce qui compte ce sont les perspectives de promotion et les titres.

Publicités