Zakharchenko:
Kiev ne doit pas s’attendre à gagner la guerre

Le 2 février 2015 – Source FortRuss

Zakha

Zakharschenko: Kiev ne doit pas espérer la supériorité militaire.

Donetsk, le 2 février, RIA Novosti. Kiev ne doit pas s’attendre à battre les milices des démocraties populaires, a déclaré Alexandre Zakhartchenko [premier ministre de la république du Donetsk] , lundi.

«Si Porochenko pense que son armée peut rivaliser avec la nôtre, qu’il se penche sur la rapidité avec laquelle nous avons pris Uglegorsk», a déclaré Zakhartchenko, au cours d’une conférence de presse qu’il a donnée en compagnie du chef de la LPR, Igor Plotnitskiy.

«Ils jettent dans la bataille des réservistes inexpérimentés qui ne savent même pas de quel côté il faut tenir le fusil. Nous avons un bon moral, nous avons vécu ici, nous vivons ici maintenant, et nous continuerons à vivre ici, c’est notre terre», a ajouté Zakharchenko.

Il a rappelé que, devant la nouvelle vague de mobilisation ukrainienne, la DPR et la LPR avaient pris la décision de recruter des bénévoles dans la milice, et il a appelé le peuple ukrainien à se soulever contre cette guerre inutile.

Zakharchenko n’est pas du genre à parler pour ne rien dire, donc la combinaison du rappel de la rapidité avec laquelle Uglegorsk avait été prise (la prise tout aussi rapide de Nikishino dans une autre partie du chaudron de Debaltsevo a peut-être eu pour but de montrer que la prise de Uglegorsk n’était pas fortuite) et l’annonce de la mobilisation volontaire suggère que le temps de l’immobilisme et des échanges stériles de positions touche à sa fin.

Zakharchenko suit peut-être la même stratégie de négociation que Poutine, qui est «nous pouvons négocier maintenant, ou nous pouvons négocier plus tard, mais alors les conditions seront moins bonnes pour vous».

Il convient de garder à l’esprit que la première chose que Zakharchenko a faite après la libération de l’aéroport de Donetsk a été… d’inviter Porochenko à le rencontrer là-bas. Avec, en corollaire, que s’il refusait cette invitation, il en recevrait peut-être une autre, mais d’un endroit plus proche de Kiev.

L’annonce récente qu’un avion de combat de la LPR a été utilisé pour la première fois semble indiquer une possible transition vers une attitude plus offensive.

L’été dernier les résistants du Donbass ont pratiquement descendu tous les avions de chasse SU 25 de l’armée ukrainienne. Sauf un qui a du se poser en territoire ennemi suite à des ennuis mécaniques. Ils l’ont révisé. Ils ont trouvé des pilotes ( d’un certain âge ) et l’ont déjà utilisé pour bombarder.

B8ipb0OIEAA_s9x

Le N°36 est un avion tchèque d’entrainement Aéro L-29 des années 60.

http://en.wikipedia.org/wiki/Aero_L-29_Delf%C3%ADn

Lugansk 2 Février. Le Su-25 fait partie des forces armées de la LC, fait sa première sortie et infligé un coup dur pour les services de sécurité ukrainiens. Il est rapporté «vérité journalistique », citant des données de milices.

Ce est devenu une partie de l’opération de frappe aérienne « plafonnement » « chaudière » Debaltsevskogo.
Les résidents de Donetsk à Kiev croyaient jusqu’à venu sous le feu cru gens de Donetsk à Kiev jusqu’en venu sous le feu

« Le Su-25 à l’identification marque Novorossia frappé frappes aériennes sur l’autoroute Artiomovsk-Debaltseve, tuant au moins deux véhicules entièrement blindés APU (selon interception – Hit quatre transports de troupes blindés et des véhicules de combat d’infanterie), et deux camions d’inclinaison avec l’infanterie, » – dit une source .

Selon certains, ce pilotes de soufflage LC célébré l’anniversaire de la célèbre milices des chefs de guerre Motorola (Arsène Pavlova), commandant du groupe « Sparta »

Dans le cadre de la Force aérienne de la Nouvelle-Russie pour le moment – une Su-25, un avion d’entraînement au combat quelques L-39, ainsi que les sports Yak-52.

Le Yak 52

Enfin l’armée de Novorossia ( ou la main de Poutine ) a intercepté deux gros missiles Tochka tirés par les ukrainiens.

Le problème c’est que Porochenko joue un jeu à deux niveaux, pourrait-on dire, comme un joueur d’échecs qui aurait deux adversaires sur deux échiquiers différents, et qui serait obligé de bouger les mêmes pions sur chaque échiquier. Étant donné que les échecs sont un jeu de stratégie, gagner sur un échiquier ne permet pas nécessairement de gagner sur l’autre, ce qui oblige à décider quelle est la partie qu’on veut vraiment gagner. Les joueurs auxquels Porochenko est confronté sont d’une part la Novorussie et d’autre part, à Kiev, le Secteur Droit / Kolomoysky / TerrBats [personnages et entités nazies, NdT]. Cependant, il n’y a aucun signe que Porochenko ait choisi la partie qu’il était prête à sacrifier. Mais à force de passer d’un échiquier à l’autre, en essayant de gagner à la fois contre la Novorussie et contre le Secteur Droit, il augmente en fait ses chances de perdre sur les deux tableaux.

La réticence des Novorusses à fermer complètement le chaudron de Debaltsevo pour encercler les bataillons nazis ukrainiens peut avoir pour motif de donner à Porochenko l’occasion de se débarrasser une fois pour toutes du Secteur Droit en envoyant l’armée de l’air ukrainienne bombarder le chaudron. Toutefois, si Porochenko, au lieu de profiter de cette opportunité, continue à traiter la Novorussie comme un ennemi comparable au Secteur Droit, la Novorussie pourrait bien lui rendre la monnaie de sa pièce.

Traduit du russe à l’anglais par J.Hawk

Traduit de l’anglais par Dominique Muselet, relu par jj pour le Saker Francophone

Publicités