Après avoir approuvé ces accords, Jacques Sapir dès le lendemain de sa première analyse de cet accord se posait déjà la question :

Peut-on sauver l’accord de Minsk?
14 février 2015
Par Jacques Sapir

http://russeurope.hypotheses.org/3448

Avec une bonne semaine de recul on peut dire ceci :

L’OTAN n’a pas participé à ces négociations, ni les USA.

Les accords de Minsk 2 sont une initiative européenne de Merkel et Hollande et les USA ne vont pas se priver de leur envoyer un camouflet.

Obama a juste envisagé de ne pas armer l’ Ukraine, pour ne pas jeter de l’huile sur le feu et éviter une confrontation directe entre les USA et la Russie.

Or il est prouvé sur le terrain qu’ils ont déjà envoyé des armes dites létales ( missiles fusil d’assaut etc ) et des troupes.

Un chef de bataillon nazi « secteur droit » ) dit qu’il ne respectera aucun « cessez le feu »

Porochenko n’a pas signé de capitulation alors que son armée est en lambeaux, que les caisses de l’ Ukraine sont vides et il compte sur le soutien de l’ OTAN.

Il tient un double langage :

Kiev se prépare à « une guerre d’envergure » contre Moscou

Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20150221/1014841812.html#ixzz3SkdHqFxJ

Porochenko a acheté des armes aux Émirats arabes unis

Le site officiel du président ukrainien a annoncé le voyage d’affaires de Piotr Porochenko aux Émirats arabes unis à Abou Dabi ce 23 et 24 février 2015 pour faire des courses à la foire internationale aux armes, IDEX-2015 qui a ouvert un salon pour les drones cette année. Le député ukrainien, Anton Heraschtschenko, félicite, les Emirats arabes unis dans leur décision de vendre des armes à L’Ukraine et se réjouit à l’avance d’obtenir pour l’armée ukrainienne des armes américaines pour tuer avec précision.

porochenko choisit ses nouveaux jouets

Les Etats-Unis poussent à l’escalade en armant Kiev par l’intermédiaire d’Abu Dhabi

Bien évidement ce n’est pas Kiev qui va payer, ils sont à sec.

Le 24 février 2015 – Source Moon of Alabama

En dépit des profondes inquiétudes exprimées par leurs alliés européens, les États-Unis trahissent leur propres déclarations de ne pas livrer d’armes à l’Ukraine et augmentent ainsi les chances de l’élargissement d’une guerre catastrophique en Europe.

Le président issu du coup d’État ukrainien Porochenko est allé au salon international des armes à Dubaï. Là, il a rencontré le chef des ventes d’armement militaire états-unien.

ABU DHABI – Le président ukrainien Petro Porochenko doit rencontrer, ici, des entreprises de défense américaines, mardi, lors du grand salon de l’armement, même si le gouvernement américain n’a pas autorisé les firmes à vendre des armes létales à Kiev.

Frank Kendall, le responsable des achats du Pentagone doit rencontrer une délégation ukrainienne lundi soir, cependant Porochenko ne devrait pas être là. Kendall, dans une interview, a dit qu’il apportera un message de soutien des États-Unis.

«Je pense que la conversation portera sur leurs besoins, a déclaré Kendall au site d’information Défense One quelques heures avant la réunion. Nous sommes limités pour l’instant dans ce que nous sommes en mesure de leur fournir, mais quand nous pouvons rendre service, nous le faisons.»

Porochenko, poussé par ses sponsors américains néocons, veut la guerre totale avec la Russie. Le vice-ministre des Affaires étrangères de Porochenko, actuellement en visite au Canada, a relayé le message:

Le vice-ministre des Affaires étrangères de l’Ukraine dit qu’il se prépare à une guerre totale contre la Russie et veut que le Canada l’aide en lui fournissant des armes létales et la formation qui va avec.

Vadym Prystaiko, qui jusqu’à l’automne dernier était l’ambassadeur d’Ukraine au Canada, dit que le monde ne doit pas avoir peur de se joindre à l’Ukraine dans sa lutte contre une puissance nucléaire.

Dans l’esprit de ces gens mener une guerre totale contre une superpuissance nucléaire comme la Russie n’est pas un problème. Ce sont vraiment des fous.

La Russie dit que si les États-uniens livrent des armes à l’Ukraine, cela créera un vrai problème. Les Russes ne parlent pas pour ne rien dire. Juste pour donner un aperçu de la manière dont elle contrecarrerait un tel problème, la Russie vient de proposer à l’Iran de lui vendre un système de défense antimissile S-300 amélioré :

Sergei Chemezov, directeur général de la société de défense russe Rostec, a déclaré que Téhéran envisageait de leur acheter un système Antey-2500, un système de défense anti-aérienne à capacités anti-balistiques.

L’Antey-2500 est un système mobile de missiles sol-air qui offre des capacités améliorées de combat, permettant la destruction d’avions et de missiles balistiques à une distance d’environ 2 500 km, selon son fabricant, Almaz-Antey.

Le système a été développé à partir d’une version moins avancée – le système S-300V des années 1980 – qui a une portée de 200 km. Un contrat de 2007 pour fournir le système S-300 à l’Iran avait été annulé en 2010, sous la pression des Etats-Unis et d’Israël…

Un tel système en Iran, en cas de conflit, mettrait en danger tous les avions états-uniens au Moyen-Orient.

Mais cette menace n’a pas fait reculer les États-Unis. Comme l’a dit le marchand d’armes des États-Unis à Abu Dhabi : «Quand nous pouvons rendre service, nous le faisons.» Les États-Unis vont maintenant blanchir leur programme d’armement de Kiev grâce à leurs dictatures-clientes du Moyen-Orient :

Christopher Miller @ChristopherJM

Porochenko, les Émirats arabes unis sont d’accord pour livrer certains types d’armements et de matériel militaire à #Ukraine.

Les Émirats arabes unis ne sont pas connus pour être des fabricants d’armes. Mais ils achètent beaucoup d’armes américaines. Ils vont maintenant les transférer à l’Ukraine pendant que les États-Unis jureront leurs grands dieux qu’ils n’arment pas l’Ukraine. S’imaginent-ils qu’on va les croire ?

Voilà encore une dangereuse escalade du conflit en Ukraine due aux machinations américaines. Cela se produit au moment même où la Russie, la France, l’Allemagne et l’Ukraine se réunissent à Paris pour essayer d’accélérer la mise en œuvre de l’accord de Minsk 2 sur le cessez-le-feu et trouver une solution politique de la guerre civile en Ukraine:

Lundi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères d’Ukraine, Yevhen Perebyinis, a dit que pendant leur réunion à Paris, le quatuor des ministres des Affaires étrangères se concentrera sur la mise en œuvre des accords de Minsk et le retrait de l’artillerie lourde dans le Donbass.

Le gouvernement ukrainien a déclaré qu’il ne retirerait pas son artillerie aussi longtemps qu’il y aurait des escarmouches autour de quelques points chauds le long de la ligne du cessez-le-feu. A Shirokyne, à l’est de Marioupol, le bataillon néo-nazi Azov pro-gouvernemental continue d’attaquer les fédéralistes. La propagande ukrainienne soutient que les fédéralistes se préparent à attaquer Marioupol. C’est absurde et les fédéralistes ont nié avoir l’intention de poursuivre les combats. Contrairement au gouvernement ukrainien, les fédéralistes ont commencé à retirer leur artillerie et continueront à le faire.

Le gouvernement ukrainien viole l’accord de Minsk 2 en ne retirant pas son artillerie lourde de la ligne du cessez-le feu. Les États-Unis arment l’armée ukrainienne et vont bientôt entraîner les forces volontaires néo-nazies de la garde nationale.

Les grandes puissances européennes, l’Allemagne, la France et la Russie, essaient de calmer le conflit. Les États-Unis et leurs caniches de Kiev continueront à jeter de l’huile sur le feu. Si les Européens ne parviennent pas à contrecarrer Washington, l’Ukraine s’enflammera et l’Europe avec elle.

Dans la prochaine escalade, les livraisons états-uniennes d’armes à Kiev seront blanchies par l’intermédiaire d’Abu Dhabi.

Traduit par Dominique, relu par jj pour le Saker Francophone

Source originale avec des commentaires.

http://www.moonofalabama.org/2015/02/us-pushes-for-escalation-arms-kiev-by-laundering-weapons-through-abu-dhabi.html

Mais aussi ce mange merde de rosbeef ( un peu mis à l’écart des accords de Minsk )

11007457_10206271472534637_1531384348_n

Ce 24 février nous apprenons par Porochenko l’achat d’armes modernes au salon de l’armement des Emirats arabes unis, qu’une parade militaire de l’OTAN a eu lieu devant le poste frontière de la Russie dans la ville de Narva en Estonie et que, comme l’indique The Gardian, David Cameron annonce l’envoi de troupes britanniques (conseillers militaires comme il le dit…) en Ukraine cette semaine.

Soldats britanniques en Ukraine. David Cameron a expliqué que l’envoi de soldats britanniques en Ukraine est un signal envoyé à la Russie pour dire « que nous refusons d’autres annexions de villes en Ukraine » tout en annonçant d’autres sanctions contre la Russie si les défenseurs du Donbass n’appliquent pas, selon ses dires, le cessez-le-feu. David Cameron dit que dès cette semaine des soldats britanniques vont partir en Ukraine « dans le cadre d’une mission chargée d’entraîner l’armée ukrainienne ». Des unités médicales, logistiques, de renseignement et d’infanteries, vont rejoindre l’Ukraine. Selon des sources officielles venant de l’OTAN les troupes britanniques ne devraient pas être envoyées dans les zones de conflit en Ukraine ce que nous ne pouvons pas croire.

Olivier Renault pour Novorossia Vision

Puis l’autre taré là bas en Australie : il a vraiment une tête de fou

Australian PM Abbott Considered Sending Troops to Ukraine

1017634002

Read more: http://sputniknews.com/asia/20150224/1018680054.html#ixzz3SkcDvm5P

Le Canada :

à compléter

la Pologne et la Lituanie :

Ukraine Signs Agreement to Create Military Brigade With Poland, Lithuania

Read more: http://sputniknews.com/military/20150220/1018534153.html#ixzz3SnbDIGVj

Enfin, l’ OTAN s’est cru obligé de faire une démonstration de force ( mouarf) en Estonie, pratiquement à la frontière russe. 1400 soldats

Ce mardi 24 février l’OTAN a montré sa présence militaire en faisant défiler environ 1 400 soldats à quelques mètres de la frontière russe dans la ville de Narva en Estonie. Des soldats américains, britanniques, lituaniens, lettoniens et néerlandais ont défilé à côté des soldats estoniens devant le commandant de l’armée estonienne, le Major General Riho Terras et devant le président estonien Toomas Hendrik Ilves. Riho Terras a pris en exemple la situation en Ukraine pour expliquer la nécessité de sécuriser son pays.

11003414_10206271118405784_128193911_o

Waouh maman j’ai peur ! ca ferait tout juste le 4 heures d’un bataillon de l’armée du Donbass.

Les forces de Novorossia ne sont pas dupes.

Zakharchenko: L’Ukraine se prépare pour réattaquer fin mars

Le 23 février 2015 – Source Fort Russ
Zakharschenko, chef de la République Populaire de Donetsk

Selon le chef de la République Populaire de Donetsk, l’Ukraine pourrait reprendre les combats à la fin du mois de mars.

Le chef de la République Populaire autoproclamée de Donetsk, Alexandre Zakhartchenko, a annoncé que l’Ukraine amenait de l’équipement lourd dans la zone de conflit et, à son avis, le pays pourrait bien reprendre les opérations de combat fin mars ou début avril.

« Nous, nous commençons à retirer l’équipement lourd, tandis que l’Ukraine en amène de Kharkov et de Dnepropetrovsk. On dirait bien qu’il va y avoir une provocation. L’Ukraine va recommencer la guerre fin mars ou début avril. L’Ukraine a besoin de la guerre« , a déclaré Zakharchenko lundi lors d’un briefing.

Commentaire de J. Hawk (traducteur du russe à l’anglais)

Oui, c’est vrai, mais beaucoup de choses ne dépendent pas seulement du désir de l’Ukraine de se battre; il faut aussi que les puissances occidentales (en particulier les Européens) acceptent qu’un nouveau round de combats soit déclenché en Ukraine.

Cependant, compte tenu de l’état de l’économie ukrainienne et de la nécessité de garder le soutien des nationalistes qui constituent le principal pilier de la junte, ils ont tout intérêt à risquer une autre escalade. Qui sait, peut-être que l’Ouest se décidera enfin à arroser l’Ukraine d’argent et de toutes sortes d’aides sans tenir compte des impératifs du FMI? Parce que, à mon avis, on voit se répéter le même schéma dans la manière dont est mené le conflit ukrainien: Kiev a tendance à intensifier le confit quand il vient de recevoir de l’aide financière étrangère, et à rechercher la paix quand il a besoin d’une nouvelle tranche d’aide. Nous allons voir si le jeu continue quand le FMI aura versé sa prochaine tranche.

Traduction de l’anglais par Dominique, relu par jj pour le Saker Francophone

Bon respirez la gars ! les USA ont perdu leur deux dernières guerres ( les autres aussi mais bon ) : Afghanistan et Irak. Ils y ont englouti une montagne de dollars, pour ne rien récupérer et voir Daesh se retourner contre eux. En plus ils ont bien trop la trouille de faire la guerre à pied.

Et à 500 0000 $ la bombe pour dézinguer un pick-up Toy qui coute 10 000 $

Ils ont bien trop de « chantiers » ouverts ( Irak, Syrie, Lybie, Mali, Somalie, Niger ) pour aller affronter la Russie.

Mais c’est sûr, en ce moment, ils n’ont aucun mal à trouver une bande de cons pour aller chercher la guerre aux russes à leur place.

Courageux pour aller embêter avec un baton l’ours russe qui dort dans sa cage, l’ours russe qu’on a puni par des sanctions, en organisant la chute du cours du brent et du rouble.. Et on a même un Porochenko qui est prêt à lui enfoncer une cartouche de sel dans le Q pendant qu’il dort. ( c’est inspiré d’un sketch de mon humoriste préféré sur l’ Ours de Berne 🙂 ).

Attention au réveil quand ils auront poussé Poutine dans ses derniers retranchements.

Il n’a pas de volonté d’extension de la Russie pour l’instant, mais si il est obligé pour avoir la paix, et éviter l’effondrement économique de la Russie, ça ne va pas trainer.

Publicités