Récapitulatif ( 2013 ) sur les origines multiples du conflit si vous ‘avez pas suivi.

Cet exposé date un peu : Morsi allié des frères islamistes a été condamné à mort et remplacé par Abdel Fattah Al-Sissi un militaire qui lutte avec une main de fer contre le terrorisme islamiste.

Je me souviens des espoirs qu’a suscité l’ arrivée de Bachar au pouvoir à l’époque.

Hélas on ne lui a pas laissé les mains libres et les USA sont devenus barges avec le 11 septembre dont ils sont peut être les auteurs ( la quatrième tour qui tombe toute seule sans avoir été percutée par un avion ???? ). L’assassinat de Rafic Hariri 1 er ministre du Liban ( proche des saoudiens ). La trahison de Sarkozy.

De toutes façons  Bachar et la Syrie étaient sur la liste des cibles des USA, avec l’Irak, la Libye et d’autres pays à déstabiliser.

Roland Dumas nous explique.

Wikileaks : ces câbles qui révèlent l’action des Etats-Unis contre la Syrie depuis 2006

© Wikileaks

Sur les 251 287 câbles révélés par Wikileaks, seuls certains, souvent anecdotiques, ont été médiatisés à leur sortie. Les auteurs d’un livre récent sur ce sujet démontrent que les Etats-Unis travaillent depuis 9 ans à la déstabilisation de la Syrie

L’équipe du site internet Truthout, aidée par des analystes tels que Robert Naiman, Gareth Porter et Phyllis Bennis, a travaillé sur l’énorme base documentaire de câbles diplomatiques diffusée par Julian Assange, et publié un livre intitulé Wikileaks : Le monde selon l’empire américain. La stratégie américaine contre la Syrie de Bachar El-Assad, détaillée dans le chapitre 10 en accès libre, peut se résumer en 6 points :

  • Encourager les rumeurs et l’impression qu’un complot se fomente contre le pouvoir syrien afin d’encourager des réactions violentes de Bachar El Assad, en organisant la rencontre d’opposants politiques avec l’Arabie Saoudite et l’Egypte.
  • Mettre en avant l’opposition kurde, enclin à protester violemment et bien organisée, et appuyer sur la répression dont elle est l’objet afin de déstabiliser le régime syrien.
  • Reconnaître que le gouvernement syrien se bat contre le terrorisme sur son territoire, afin de démontrer qu’il est faible et exposé à une situation hors de contrôle.
  • Avec l’aide de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite, jouer sur les peurs entre sunnites et chiites en faisant croire à l’existence d’un prosélytisme très actif de la part des iraniens, notamment en direction des classes populaires sunnites.
  • Au vu des efforts du régime syrien pour relancer l’économie, présenter la situation comme instable afin de dissuader les expatriés syriens, ainsi que les pays du Golfe d’investir dans le pays. La mauvaise situation économique remettrait alors en cause sa légitimité.
  • Financer les groupes d’oppositions syriens par le biais d’ONG, mais discrètement afin que le gouvernement ne puisse pas les discréditer en disant qu’ils sont des agents des américains. Les syriens ont en effet accusé les Etats-Unis de vouloir déstabiliser le régime, ce que les Etats-Unis ont démenti, accusant Damas de ne pas vouloir dialoguer.

http://www.truth-out.org/progressivepicks/item/33180-wikileaks-reveals-how-the-us-aggressively-pursued-regime-change-in-syria-igniting-a-bloodbath

En savoir plus : Assange à RT : Washington cherche depuis des années à renverser Assad, avant même le soulèvement

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/11/12/m-khaddam-des-dirigeants-de-l-armee-syrienne-savent-que-le-regime-est-fini_1602875_3218.html

Pour l’article suivant, j’aurais plutôt écrit comme titre.

« Comment Obama s’est laissé berner par Poutine ? »

Les américains ont un tel complexe de supériorité, convaincus d’avoir la meilleure armée du monde, mais après tous leurs échecs depuis le Viet Nam, ils ont peur de faire la guerre et comme l’ OTAN , ils sont à la tête d’un parc à ferraille gigantesque ; En Syrie ils ont aligné des A10 qui datent de 1972, sans électronique et informatique. De vieux F16 ( il en tombe un par mois depuis deux ans sur panne ), les défauts du F22 et le fiasco du F35. Ils se sont bernés tout seuls aveuglés par leur complexe de supériorité.

Ils n’ont que mépris pour leurs adversaires. Les conseillers d’ obama sont presque tous des vieillards aigris avec des raisonnements et des objectifs  à la limite, voire au delà  de la démence.

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20151002.OBS6945/syrie-comment-poutine-Poutine a-berne-obama.html

Poutine n’allait pas se lancer comme ça dans une intervention militaire en Syrie. Ca a été préparé longtemps à l’avance et tous les risques ont été étudiés..

Poutine sait bien, depuis la Tchétchénie  que la Russie est menacée par les jihadistes.

Les français, anglais , américains ont berné Poutine pour la Lybie. Ils n’auront pas une deuxième occasion de le faire. Leur mandat de l’ ONU consistait à contrôler l’espace aérien lybien, pas de zigouiller Kadafi.

Publicités